Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2017 7 03 /12 /décembre /2017 09:50

 

GROTESQUE

Huile sur toile

100x81 cm

2017

 

Travailler avec un corpus d’images en tête, un musée imaginaire,.

Convoquer ces images qui construisent, étayent le travail.

 

Ici, Saint Jérôme pénitent dit aussi Saint Jérôme à l’auréole de Georges de LA TOUR.

Le pied de Jérôme, ce pied crispé, recroquevillé, toutes proportions gardées, peindre dans cette veine-là. S’approprier une matière fine et maigre, travailler à l’os cette chair vieillie, usée témoignant de la faiblesse de la condition humaine, « cette mesme condition nostre ». La construction rejoint celle de G. de La Tour par les angles des jambes qui obliquent radicalement, lignes brisées

Le crâne de la vanité en partage aussi.

Mais une dérision grotesque. Une posture difficile à tenir, ridicule par là-même, imbécile (> du latin imbecillus, proprement « sans bâton, sans soutien »).

GROTESQUE
GROTESQUE
GROTESQUE
GROTESQUE
GROTESQUE
GROTESQUE
GROTESQUE
GROTESQUE

GROTESQUE

Détails

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Agnès Mariller
  • : "Blog d'atelier" La recherche, le travail dans leur élaboration.
  • Contact

Recherche