Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 05:57




Par extension, après TROPHÉES, KÁRA, poursuivre cette atteinte faite au visage, cet « encapuchonnement » en travaillant le visage voilé.

 

 

 

 

 

 

 

Travailler sur la combinaison recouvrant la face, cette combinaison présente là pour couper l'humanité commune aux visages à travers l'échange du regard. Couper le lien.

 

« ..., donc le voile, comme si le sort de l'humanité allait encore dépendre aujourd'hui de qui détient le pouvoir sur les femmes quant au voile. Et je ne parle pas d'une interprétation abusive du Coran. Saint Paul n'y fut pas pour rien... » Jacques Derrida dans Voiles Hélène Cixous, Jacques Derrida.

 

«  la tête de tout homme, c'est messie ; /la tête de la femme, c'est l'homme.../ Toute femme qui prie ou transmet son inspiration la tête découverte/ déshonore sa tête, oui, comme si elle était rasée.../Car l'homme n'a pas été tiré de la femme, / mais la femme vient de l'homme. /L'homme n'a pas été créé pour la femme, / mais la femme pour l'homme. / Aussi la femme doit avoir sur la tête un pouvoir [un insigne du pouvoir, un signe d'autorité, potestatem, exousian], / à cause des messagers » L'Épître aux Corinthiens Saint Paul citée et commentée par Jacques Derrida.

Hélène Cixous, Jacques Derrida Voiles.

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Agnès Mariller
  • : "Blog d'atelier" La recherche, le travail dans leur élaboration.
  • Contact

Recherche