Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 11:01

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Huile sur toile

180x80 cm

2014

 

 

«[...] être (pas seulement avoir) un oeil ne signifie pas voir d’abord, puis peindre (ou ne pas peindre, peindre en voyant, peindre après avoir vu ; mais être un oeil signifie voir en peignant, voir en même temps, dans le même geste et dans la même énergie que l’on peint ; autrement dit, voir en tant que peignant.»

« En fait, il n’y a plus rien à regarder dans ce qui se montre : l’oeil, en peignant, écoute le visible surgir.»

 

« Le vu se montre à l’oeil sans que le regard l’ait prévu

Courbet ou la Peinture à l’Oeil, Jean-Luc Marion


Je travaille à partir de ce même corps depuis dix sept ans inlassablement et inlassablement, j’ai besoin de me plonger dans le reflet, dans ce qu’il me donne à voir. Je replonge dans ces parcelles à représenter, dans ce que l’oeil morcelle afin de l’extraire et le donner à la main.


De façon concomitante, la main agit, sans réflexion, sans attente, elle prend, mélange ou pas la couleur de la palette. Il n’y pas de différé, pas de suspend du temps entre l’oeil et la main. L’oeil est dans un aller-retour entre le miroir et la toile,  la main, quant à elle, va et vient entre la palette et la toile.

 


Peindre, c' est être dans cette pure tension entre l’oeil et la main, là uniquement.
Les couleurs posées sur la palette - toujours les mêmes, toujours dans le même ordre, le blanc, pivot, au centre - je les prends sans conscience affirmée, c’est, là encore, la main qui décide : il n’y a pas de pré-méditation, seul le peindre agit.


Je ne suis plus quand je peins, je suis pei[g]nante, uniquement : je suis oeil/main/matière picturale.
Dans cet oubli, j’existe infiniment, sans limite.

 


« Instrument qui se meut lui-même, moyen qui s’inscrit ses fins, l’oeil est ce qui a été ému par un certain impact du monde et le restitue au visible par les traces de la mains.»

 

« Le fantôme du miroir traîne dehors ma chair, et du même coup tout l’invisible de mon corps peint investi les autres corps que je vois.»

L’oeil et l’esprit, Maurice Merleau-Ponty

 

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Détail

 

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Détail

 

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Détail

 

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Détail

 

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Détail

 

 

SANS GRAVITÉ

 

SANS GRAVITÉ

Détail

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Agnès Mariller
  • : "Blog d'atelier" La recherche, le travail dans leur élaboration.
  • Contact

Recherche